Saison 1, Episode 7 José Citérin

Mis en avant

Bonjour à tous !

Dans l’épisode d’aujourd’hui j’ai discuté élégance masculine avec José Citérin, un agent immobilier de prestige au style très pointu et toujours bien adapté aux circonstances.

Voici le lien SoundCloud de l’épisode:

https://soundcloud.com/jessica-de-hody-253917269/7-jose-citerin

Je décrirais son style comme casual mais pas trop décontracté. José a toujours été inspiré par la mode et l’élégance à l’italienne à travers ses voyages à Milan, Rome, Naples… il trouve aux italiens une classe naturelle qui la tout de suite marqué dès ses premiers voyages en Italie pour le business où il a donc naturellement commencé à faire aussi son shopping.

José aime mixer et oser des styles dépareillés, s’habiller est une vraie passion pour lui, et ça se voit au premier coup d’oeil !

D’après moi vous pouvez suivre ses conseils les yeux fermés, c’est un homme de goût qui a un oeil très averti !

Petit bonus audio de dernière minute pour ceux qui voudraient savoir ce que José aurait aimé faire si il a avait travaillé dans l’univers de la mode masculine :

Bonus 2

Références de l’épisode

Chaussures:

Alden
Weston
Paraboot
Crocket and Jones 

Vêtements :

Asphalte
For Life
Balibaris 
Sandro
The Koopples
De Fursac
Uniqlo
Pink
Figaret
Hackett
Daniel Crémieux
Brooks Brothers
APC
Bellerose
Gant

Montres :
Timex
Le bracelet de sa montre que j’ai adoré:
http://www.josephbonnie.com/fr/produit/bracelet-montre-rallye-cuir-veau-kaki/


Magazines :

Monsieur
Optimum 
GQ
l’Officiel 
L’étiquette (nouveau magazine pour homme)

Son contact : Némésis immobilier Paris

http://nemesis-strategy.com

Si vous aimez cet épisode ou si vous aimez ce podcast, merci encore de continuer d’aller déposer des commentaires sur Apple Podcast et des étoiles pour m’aider à faire connaitre Cravate Club !

Envoyez-moi vos avis, vos suggestions, vos idées pour que je puisse faire de ce podcast un moment encore plus agréable pour vous!  

Je vous invite à parler du podcast autour de vous, si vous connaissez une ou plusieurs personnes qui pourraient être intéressé(e-s) par le sujet, surtout pensez-y, c’est ce qui m’aidera le plus à faire connaître Cravate Club !

Bonne écoute !

Merci et à dans 15 jours !

Jessica

Saison 1 Episode 6 : Philippe Muller

Bonjour à tous et à toutes !

Je suis ravie cette semaine car j’ai eu des retours de plusieurs femmes qui ne sont pas spécialement la cible de Cravate Club et qui m’ont cependant manifesté leur intérêt pour le podcast. Merci à elles, je suis enchantée que ces conversations sartoriales plaisent à ceux et celles qui les écoutent !

Aujourd’hui et pour ceux qui ne connaissent pas encore le blog meselegances.com, je vous présente Philippe Muller, 46 ans, qui exerce dans le secteur bancaire un métier sans rapport avec ses activités d’illustrateur hier, et de blogueur aujourd’hui.

Le lien Souncloud de l’épisode : https://soundcloud.com/jessica-de-hody-253917269/philippe-muller

Un petit mot de Philippe à propos de son secteur d’activité: « Ce secteur se caractérise, c’est bien connu, par sa fantaisie vestimentaire débridée, qu’on pourrait ainsi résumer: 50 nuances de gris. »

Voilà une petite présentation de Philippe par Philippe :

« Amateur de beaux vêtements (de beaux objets), client successif et exigeant de quelques tailleurs parisiens, notre invité du jour (chemises, cravates, gants, souliers, lunettes, il a fait réaliser sur mesures presque tout ce qui peut l’être) produit des chroniques « à un rythme de sénateur » dont le but est moins d’instruire que de divertir, et qu’il publie sur la toile avec la complicité hospitalière des deux cofondateurs du blog Mes élégances, également et surtout cofondateurs et dirigeants de Mes Chaussettes rouges.

Partisan d’un style discret, sinon effacé, Philippe nous donne, au gré d’une « conversation sartoriale » (comme diraient Julien Scavini et Hugo Jacomet) volontiers elliptique, quelques adresses… Bonnes et moins bonnes, à l’auditeur d’entendre entre les mots. Au passage, un hommage à cet immense artisan trop peu loué qu’est Gabriel Gonzalez, son tailleur depuis presque vingt ans !  »

Pour ceux qui arriveront tout à la fin du podcast, un bonus y est inséré !

Philippe Muller a commencé à s’intéresser au vêtement à la fin de ses études secondaires et il a mis le doigt dans la grande mesure avec John Baillie, un tailleur dont la boutique se situe place de l’Opéra à Paris. Il ne s’habillera alors plus qu’en grande mesure : des chemises (Marc Guyot) aux costumes chez le tailleur Gabriel Gonzalès qui est un des élèves de l’illustre tailleur CAMPS (proche de la retraite il exerce à ce jour dans les ateliers de Camps de Luca).

Son conseil si vous souhaitez vous faire faire un costume sur mesure par un tailleur : « Trouver un tailleur avec lequel vous partagez des goûts esthétiques  »

Pour Philippe l’intérêt d’une épaule bien placée sur une veste c’est qu’on ne la sent plus, ce qui amène un confort incomparable !

Philippe vous explique comment entretenir des mocassins en veau velours puis vos souliers en cuir et vous parle de la technique du glaçage.

Pour lui « le bon goût c’est la qualité aussi de savoir ce qui est adapté aux circonstances »

Ce qui rapproche les personnes qui s’intéressent aux détails et à la subtilité dans le style masculin c’est que la personne qui ne sait pas ne va pas voir la différence…

Trouver son style, se connaitre soi-même… ça peut mettre quelques années avant de trouver vraiment quel est son propre goût et ce qui nous va. Prenez votre temps et sachez apprécier aussi le chemin !

Références et adresses citées dans l’épisode :

Mes chaussettes rouges (je viens de m’offrir une jolie paire de chaussettes en cashmere bleu marine avec un liséré doré, mais vous y trouverez toutes les plus belles chaussettes pour homme sans risque de vous tromper sur la qualité !)

PAP napolitain :
Kiton
Attolini
Boggi

Lagonda 

Hacket
Savvy Row (British second hand)
Le vestiaire du Renard (seconde main d’excellence à Paris)

John Baillie
Marc Guyot 
Pape 

Chemises:

Hilditch & Key Ltdhttps://www.hilditchandkey.co.uk/ pour chemises à londres
Cordings
Charvet
Courtot
Souliers:

Philippe a un goût tout particulier pour les tassel lofers (mocassins) en veau velours mais voici ses chausseurs préférés :

Aubercy
Weston
Loding
Edward Green
John Lobb

Accessoires :

Robert Kerr
Sulka
Marinella, cravates sur mesure à Naples
Old england

Je vous souhaite une bonne écoute de cette conversation avec Philippe.

Envoyez-moi vos avis, vos suggestions, vos idées pour que je puisse faire de ce podcast un moment encore plus agréable pour vous!

Je vous invite à parler du podcast autour de vous, si vous connaissez une ou plusieurs personnes qui pourraient être intéressé(s) par le sujet, surtout pensez-y, c’est ce qui m’aidera le plus à faire connaître Cravate Club !

Bonne écoute et à dans 15 jours !

Jessica

Quelques-unes des illustrations de Philippe :



Saison 1, Episode 5 Victor de l’Officine Paris

Bonjour à tous,

Pour l’épisode d’aujourd’hui j’ai invité Victor qui est le créateur de la boutique L’Officine Paris, une boutique de vêtements classiques pour hommes existant depuis un peu plus de 3 ans et située au 71 avenue Marceau à Paris.

Voici le lien Soundcloud:
https://soundcloud.com/jessica-de-hody-253917269/5-victor-de-lofficine-paris

 

Victor accompagne l’homme à la semaine et aussi en casual chic pour le week-end. Il a à coeur de faire de sa boutique un lieu d’échange, un lieu où le rapport humain est mis en avant et dans lequel il prendra soin de chaque client en respectant son individualité.

 

Il souhaite apporter à ses clients à la fois la qualité en mettant tout en oeuvre pour satisfaire les plus exigeants et le lien humain car Victor est un vrai indépendant qui se différencie des grands groupes par sa relation privilégiée avec les hommes qu’il conseille et qu’il habille.

 

Il voulait travailler dans l’hôtellerie de luxe à l’origine et s’est retrouvé à faire son BTS en alternance dans une boutique qui s’appelait Basile Avenue George V. Finalement il y est resté 10 ans et s’est passionné pour ce domaine.

 

Il vend à la fois du prêt-à-porter et de la demi-mesure, que ce soit pour les costumes, les chemises et même les jeans.

Ses principaux fabricants sont en Italie, toutes ses vestes sont entoilées et il accorde beaucoup d’importance à la qualité des articles  qu’il choisit de mettre en avant dans sa boutique.

 

Le petit plus : il travaille aussi avec un atelier au Portugal chez qui il peut faire refaire un vêtement que vous aimez à l’identique en choisissant parmi les tissus de tous les plus grands drapiers.

Aujourd’hui il s’habille uniquement chez l’Officine et se chausse chez 

Chaussures Malfroid : https://malfroid.com

 

S’il devait tester la grande mesure il se dirigerait vers la Sartoria Ripense à Rome, qu’il a découvert grâce à Instagram.

http://www.sartoriaripense.com

Entre autre il aime beaucoup les gilets et les pochettes car ce sont des pièces qui permettent de changer le style d’une tenue très facilement.

Vous pouvez suivre Victor sur Instagram @lofficineparis.

Je vous souhaite une bonne écoute de cette conversation avec Victor.

Envoyez-moi vos avis, vos suggestions, vos idées pour que je puisse faire de ce podcast un moment encore plus agréable pour vous !

A dans 15 jours pour un prochain épisode,

Jessica

Saison 1 Episode 4: Adriano Dirnelli

Bonjour à tous,

Voici le lien Spotify de votre nouvel épisode: https://open.spotify.com/show/272RLaDMgkZfV9GgnTgMyx

Et le lien Soundcloud:

 

Aujourd’hui l’invité de Cravate Club s’appelle Adriano Dirnelli, c’est son nom de blogueur. En effet, il a souhaité séparer son identité professionnelle de son identité de blogueur passionné de vêtements et de style.

Pour résumer son approche du vestiaire masculin Adriano vous invite à lire ce qui pour lui est un texte fondateur :« Dressing the man » de Allan Flusser. Adriano nous dit qu’il existe presque une science du vêtement masculin et que ce livre en explique la base. C’est une lecture essentielle à ses yeux.

Il a créé son blog au départ sur Tumblr pour prendre du recul sur les combinaisons qu’il faisait dans ses tenues quotidiennes.
Il est parti à la recherche de la combinaison parfaite et ses photos lui servaient d’aide-mémoire, comme un bloc-note personnel à la base mais ouvert aux autres afin de pouvoir y partager des avis, des points de vue etc.

Il aime beaucoup l’intéraction avec les followers qui lui posent des questions.

Dans cette conversation Adriano vous explique entre autre comment aborder l’association des différents motifs dans une tenue : L’échelle des motifs doit être différente pour obtenir une harmonie. 

Le vêtement classique masculin est à ses yeux un style éternel qui joue sur les détails et les subtilités, ce qui n’est pas du tout dans le même esprit que la mode. Ce sont vraiment deux mondes distincts qui n’ont pas du tout la même démarche à la base.

J’ai passé un excellent moment à écouter Adriano parler du costume pour homme, de ses goûts, de son style, de ses idées et de son approche très pragmatique du sujet… je suis sûre que vous en apprendrez beaucoup et que votre rapport au vêtement en sera enrichi ! 

Allez vite suivre son blog dirnelli.tumblr.com ou son compte Instagram @adrianodirnelli !

Je vous invite à aller déposer un avis sur Apple Podcast en tapant Cravate Club, c’est que qui m’aidera le plus à faire découvrir le podcast à de nouveaux auditeurs.
Je vous remercie chaleureusement pour vos messages sur Instagram, Facebook, par email, sur SoundCloud et ApplePodcast, je suis chaque fois remplie de joie quand je lis que vous passez de bons moments et que vous apprenez et découvrez de nouvelles choses grâce à Cravate Club.

A dans 15 jours pour un nouvel épisode, 

Jessica