Saison 1 Episode 9 Gabriel Gonzalès

Bonjour à tous et à toutes !

Je vous présente aujourd’hui pour ceux qui ne le connaissent pas encore un grand Maitre Tailleur, un des derniers à ce jour à Paris : Monsieur Gabriel Gonzalès.

https://soundcloud.com/jessica-de-hody-253917269/8-gabriel-gonzales

Aujourd’hui âgé de 80 ans Monsieur Gonzalès exerce toujours son métier dans les illustres ateliers Camps de Luca à Paris puisqu’il a vendu son affaire à Cifonelli il y a quelques années et qu’il ne semble pas près du tout à laisser tomber cette passion, ce métier qu’il aime et auquel il a voué sa vie.

Dans ce podcast, Mr Gonzalès nous raconte son parcours, comment il est arrivé à Paris à 23 ans dans les ateliers de Joseph Camps après trois années d’apprentissage chez un tailleur à Angoulême. Il nous raconte sa rencontre avec sa femme qui lui a appris à faire des devants de vestes parfaits chez Camps.
Dans cet illustre atelier il a été formé à la méthode Camps, la plus aboutie à ce jour dans le domaine des tailleurs pour homme. Il a ainsi pu développer sa technique pour finalement se mettre à son compte et réaliser tout au long de sa vie des vestes d’exception avec un niveau de détails très poussé comme on n’en trouve presque plus dans ce monde.

Monsieur Gonzalès dit avoir passé 10 ans le derrière sur un tabouret pour être le tailleur qu’il est aujourd’hui. Il entend par là que pour manier l’aiguille à son niveau de dextérité, il faut pratiquer énormément, et il est vrai que souvent dans les ateliers les ouvriers sont installés sur de simples tabourets en bois. C’était le cas en tous cas quand j’ai eu l’occasion d’y travailler ! 
(J’espère qu’aujourd’hui le dos des ouvriers est soutenu par des fauteuils dignes de ce nom car les positions que nous prenons sont très sollicitantes pour le dos et on a vite fait de se faire mal. J’ai moi-même un fauteuil de bureau assez basique mais plutôt confortable et je l’agrémente d’un petit marche-pieds qui me permets de surélever mes genoux sur lesquels je pose les vêtements. Ainsi j’ai moins besoin de me baisser pour être proche de mon travail quand je brode les boutonnières)

Il a appris la coupe à l’école Darroux (cette école parisienne existe toujours sous le nom de l’AICP) durant l’été 63.

Pour Mr Gabriel Gonzalès, son métier c’est sa vie. C’est sa mère qui l’a poussé à être tailleur et c’est sa fierté. Tout lui plait dans ce métier, d’abord le costume puis le rapport au client. Il dit avoir des clients de rêves : Mr Boucheron le bijoutier, le baron Bic, Mr Bolloré…

Pour faire un costume pour un client il fait 3 essayages pour le premier costume, après plus que 2 ou même 1 seul une fois que le modèle est au point.

Il explique qu’un costume Camps dans la rue se reconnait pour qui est tailleur, client tailleur ou passionné aux épaules et au col, et les crans d’équerre, qu’on appelle aussi les crans Camps (voir sur la photo de Mr Gonzalès). D’ailleurs j’aimerais savoir si on parle de la même chose quand on évoque le cran Camps, le cran tailleur ou le cran parisien ? J’ai l’impression que oui mais quelqu’un saurait-il me le dire ?

Gabriel Gonzalès change de costume et de cravate tous les jours, il a une trentaine de costumes et ses fils quinze costumes sur mesure chacun réalisés par leur père.

Il nous explique qu’il faut laisser reposer ses costumes pour en prendre soin, les faire nettoyer de temps en temps mais pas trop car ça les abîme un peu. Il parle de son costume laine et soie qu’il a depuis 26 ans et qui n’a pas bougé.

Il adore être bien habillé, et les week-ends il porte aussi des vestes et pantalons plus sports mais réalisés par lui-même sur-mesure. Ses chemises sont faites sur-mesure chez Courtot. Il porte tous les jours une cravate et une pochette qu’il plie « un peu n’importe comment comme une rose qui sort »
 

Il a commencé son activité en faisant 10 costumes par mois, puis il est arrivé jusqu’à 30 costumes par mois mais 10 costumes par mois serait un bon rythme d’après lui pour pouvoir se lancer à son compte.

Il nous parle de sa manière d’aborder les clients, comment il les laisse venir et parfois les influence un peu mais pas trop…

Vous trouverez ici un article écrit par Philippe Muller du blog meselegances.com sur son tailleur Gabriel Gonzalès, son tailleur préféré, auquel il a d’ailleurs rendu hommage dans un bonus lié à l’épisode de CravateClub qui lui était consacré, l’épisode 6.

Voici un extrait de l’article:

« Flash back. Il était une fois un magicien de la couture nommé Joseph Camps. Dans la France des Trente glorieuses, le magicien dirigeait une école de magie et ses élèves s’appelaient Francesco, Henri, Claude, Gabriel… Les élèves grandirent et ouvrirent à leur tour des ateliers sous les noms de Smalto, Urban, Rousseau et Gonzalez. »

Je vous invite aussi à aller lire cet article à propos de Claude Rousseau, un autre illustre tailleur issu de l’école Camps où ont été formés le tailleur Francesco Smalto et le tailleur Henri Urban :
http://www.milanesespecialselection.com/claude-rousseau-tailleur-francais/



///

Petite parenthèse sur la division du travail chez les Tailleurs pour homme :

L’apiéceur : Il/elle monte la veste sans le col et les manches
Le/la culottier/ière : il/elle monte le pantalon en entier 
La (rarement le) boutonniériste : elle (parfois il) brode les boutonnières et souvent fait les finitions : rabattements des doublures avec un petit point arrière à l’intérieur de la veste ainsi que la doublure des manches.

Puis généralement ce sera le Maitre Tailleur qui montera le col et les manches pour finir la veste.

///
 

J’espère que vous prendrez plaisir à découvrir l’univers de Gabriel Gonzalès, je vous souhaite une bonne écoute !

Si vous aimez cet épisode et/ou si vous aimez ce podcast, merci encore de continuer d’aller déposer des commentaires sur Apple Podcast et des étoiles pour m’aider à faire connaitre Cravate Club !
Envoyez-moi vos avis, vos suggestions, vos idées pour que je puisse faire de ce podcast un moment encore plus agréable pour vous ! Sachez que vous pouvez répondre directement à cette newsletter.
Je vous invite à parler du podcast autour de vous, si vous connaissez une ou plusieurs personnes qui pourraient être intéressé(e-s) par le sujet, surtout pensez-y, c’est ce qui m’aidera le plus à faire connaître Cravate Club !
Merci et à dans 15 jours !
 
Jessica

Voici le lien Souncloud de l’épisode 9 :
https://soundcloud.com/jessica-de-hody-253917269/8-gabriel-gonzales

Références de l’épisode 9 :

Drappier:

Holland et Sherry
Urban
Camps de Luca
Cifonelli

Chemises:

Courtot 

Montres:

Tissot 
Omega 

Ecole de coupe Darroux
AICP école de coupe à Paris 

Saison 1 Episode 8 Raphaël Sagodira

Bonjour à toutes et à tous,
 
Cette semaine je commencerai par vous parler d’une boutique que j’apprécie tout particulièrement pour son accueil chaleureux, son ambiance unique et surtout, surtout ses beaux vêtements de grande qualité et exclusivement fabriqués en France dans des matières nobles et de la plus haute qualité. Pour vous situer le niveau de qualité exceptionnellement élevé de ces vêtements, le mythique blouson en daim de la marque se transmet de génération en génération ! 
Il s’agit de Good Life, une boutique située au 33 rue de l’Assomption dans le 16ème arrondissement de Paris; allez-y de ma part et racontez-moi votre expérience !
 
Maintenant passons à l’invité de ce 8ème épisode qui est Raphaël Sagodira , actuellement en deuxième année de thèse à l’école du Louvre et Paris I, sous la direction de Denis Bruna (conservateur mode et textile aux Arts Décoratifs) et Pascal Rousseau (professeur à Paris I). 
Son sujet de thèse s’intitule « La silhouette masculine : cultures visuelles et techniques du corps et du vêtement pour homme de 1950 à nos jours ».

Raphaël travaille également aux côtés de Julien Scavini, invité du 1er épisode de Cravate Club, dans la boutique Scavini Tailleur à Paris.

Voici le lien de l’épisode:
https://soundcloud.com/jessica-de-hody-253917269/8-raphael-sagodira

Quand Raphaël m’a contactée pour participer au podcast, j’ai été enchantée. Avoir la vision du vêtement d’un homme dont c’est précisément le sujet d’une thèse m’a particulièrement emballée ! Ca a été pour moi une rencontre très sympathique, Raphaël est humble tout en étant très sophistiqué dans sa tenue, la discussion était légère et intéressante, j’ai passé un très bon moment et je le remercie.
 
Vous l’aurez compris Raphaël, originaire de l’île de la Réunion, a un intérêt tout particulier pour l’histoire du vêtement masculin qui a débuté lorsqu’il était tout jeune. Du jour où pour la première fois sa grand-mère lui a posé le feutre de son grand-père sur la tête, à sa rencontre des années plus tard avec Julien Scavini, en passant par sa découverte récente de l’univers de la sneakers, Raphaël me raconte son parcours, révèle sa définition d’un « dandy » et du « gentleman » et partage ses conseils précieux sur l’achat d’un premier costume, le revers parfait ou encore la pratique de l’amidonnage de ses chemises. Si vous êtes intéressé pour connaître la technique d’amidonnage à l’ancienne voici le lien : http://www.bmlisieux.com/curiosa/repassag.htm
 
Raphaël dit de lui même qu’il “s’habille comme un vieux”. Au travers d’anecdotes personnelles vous découvrirez les subtilités de son style, ses lectures, adresses et maisons préférées, comment apprécier le charme d’un vêtement rapiécée mais aussi comment le vêtement peut rendre un homme insoupçonnable !
Il partage son point de vue singulier sur des questions telles que: “le style dure t-il vraiment?” ou encore “haute couture ou grande mesure?”.
 
Pour finir il me dévoile ces détails qui d’après lui font la différence, sa théorie sur “l’homme augmenté” et sa technique pour réussir à s’habiller en moins de 40 secondes le matin !
 
Vous pouvez suivre Raphaël sur instagram: raphael.sagodira

J’espère que vous prendrez plaisir à découvrir cette discussion et je vous souhaite une bonne écoute !

Si vous aimez cet épisode et/ou si vous aimez ce podcast, merci encore de continuer d’aller déposer des commentaires sur Apple Podcast et des étoiles pour m’aider à faire connaitre Cravate Club !
Envoyez-moi vos avis, vos suggestions, vos idées pour que je puisse faire de ce podcast un moment encore plus agréable pour vous ! Sachez que vous pouvez répondre directement à cette newsletter.
Je vous invite à parler du podcast autour de vous, si vous connaissez une ou plusieurs personnes qui pourraient être intéressé(e-s) par le sujet, surtout pensez-y, c’est ce qui m’aidera le plus à faire connaître Cravate Club !
Merci et à dans 15 jours !
 
Jessica

Bonne écoute !
https://soundcloud.com/jessica-de-hody-253917269/8-raphael-sagodira

Références de l’épisode
 
Vêtements :

Boutique Scavini
Maison Courtot
Cifonelli
Camps de Luca
Berluti
Anderson & Sheppard
Henry Pool
Smalto
Maison Lanvin
Suit Supply
Boggi
Uniqlo
Wicket

Charvet 
Hermès
Chanel
Dior
Arnys


Lemarié (atelier de broderie)


Chaussures:
Carmina
Crockett and Jones
Aubercy
 
Montres :
Apple Watch
 
Lectures 
 
Des Modes et des Hommes – Deux siècles d’élégance masculine de Farid Chenoune
100 ans de mode masculine de Cally Blackman  
 
Auteurs
Henri de Reigner
Allan Flusser
Marcel Proust
F. Scott Fitzgerald
Zelda Fitzgerald
Ernest Hemingway
Louis-Ferdinand Céline
Robert de Montesquiou

 
Blogs
Stiff Collar
Gentlemans gazette
Parisian Gentleman


Comptes Instagram

Massimiliano Mocchia di Coggiola est sur Instagram au nom de @mmdc_illustrateur

@raphaël.sagodira

Saison 1, Episode 5 Victor de l’Officine Paris

Bonjour à tous,

Pour l’épisode d’aujourd’hui j’ai invité Victor qui est le créateur de la boutique L’Officine Paris, une boutique de vêtements classiques pour hommes existant depuis un peu plus de 3 ans et située au 71 avenue Marceau à Paris.

Voici le lien Soundcloud:
https://soundcloud.com/jessica-de-hody-253917269/5-victor-de-lofficine-paris

 

Victor accompagne l’homme à la semaine et aussi en casual chic pour le week-end. Il a à coeur de faire de sa boutique un lieu d’échange, un lieu où le rapport humain est mis en avant et dans lequel il prendra soin de chaque client en respectant son individualité.

 

Il souhaite apporter à ses clients à la fois la qualité en mettant tout en oeuvre pour satisfaire les plus exigeants et le lien humain car Victor est un vrai indépendant qui se différencie des grands groupes par sa relation privilégiée avec les hommes qu’il conseille et qu’il habille.

 

Il voulait travailler dans l’hôtellerie de luxe à l’origine et s’est retrouvé à faire son BTS en alternance dans une boutique qui s’appelait Basile Avenue George V. Finalement il y est resté 10 ans et s’est passionné pour ce domaine.

 

Il vend à la fois du prêt-à-porter et de la demi-mesure, que ce soit pour les costumes, les chemises et même les jeans.

Ses principaux fabricants sont en Italie, toutes ses vestes sont entoilées et il accorde beaucoup d’importance à la qualité des articles  qu’il choisit de mettre en avant dans sa boutique.

 

Le petit plus : il travaille aussi avec un atelier au Portugal chez qui il peut faire refaire un vêtement que vous aimez à l’identique en choisissant parmi les tissus de tous les plus grands drapiers.

Aujourd’hui il s’habille uniquement chez l’Officine et se chausse chez 

Chaussures Malfroid : https://malfroid.com

 

S’il devait tester la grande mesure il se dirigerait vers la Sartoria Ripense à Rome, qu’il a découvert grâce à Instagram.

http://www.sartoriaripense.com

Entre autre il aime beaucoup les gilets et les pochettes car ce sont des pièces qui permettent de changer le style d’une tenue très facilement.

Vous pouvez suivre Victor sur Instagram @lofficineparis.

Je vous souhaite une bonne écoute de cette conversation avec Victor.

Envoyez-moi vos avis, vos suggestions, vos idées pour que je puisse faire de ce podcast un moment encore plus agréable pour vous !

A dans 15 jours pour un prochain épisode,

Jessica

Mon nouveau podcast Cravate Club est en ligne !

Bonjour à tous,

Aujourd’hui est un grand jour pour moi car c’est un nouveau projet qui se concrétise !

J’ai créé le podcast « Cravate Club » pour tous ceux qui sont passionnés d’élégance au masculin afin de leur dévoiler les secrets des hommes les plus pointus sur le sujet.

Dans chaque épisode de ce podcast je m’entretiendrai avec une personne dont l’expertise ou l’expérience permettra de vous donner des idées et de vous ouvrir à de nouvelles perspectives dans votre recherche de style, votre envie de vous démarquer, votre  goût pour les détails que seuls connaissent certains initiés. Si comme moi vous aimez la précision du style et vous avez le goût du raffinement et des belles choses, je vous souhaite la bienvenue.

Dans l’épisode 0 je me présente et j’explique pourquoi j’ai lancé ce podcast et dans l’épisode 1 je discute élégance masculine avec Julien Scavini. 

Julien Scavini est l’auteur du blog Stiff Collar, d’une chronique dans le Figaro Magazine, du livre Mode Men, entre autres.
Sa boutique Scavini Tailleur se trouve au 50 bld de la Tour Maubourd à Paris 7ème et vous pouvez le suivre sur sa page Facebook et son compte Instagram @scaviniparis.

Vous pouvez dès maintenant vous abonner à Cravate Club sur toutes les plateformes de podcast et laisser des étoiles sur Apple Podcast pour permettre à d’autres de le découvrir plus facilement !

Voici le lien pour aller écouter ce premier épisode dans Soundcloud :
http://soundcloud.com/jessica-de-hody-253917269/julien-scavini

Surtout donnez-moi vos avis et faites-moi des retours et des suggestions sur ce premier épisode afin de m’aider à améliorer les suivants et peut-être poser des questions à mes invités auxquelles je n’aurais pas pensé !

Vous pouvez m’écrire par email  jessica@minussi.com, suivre mes actualités sur la page Facebook de Minussi ou sur mon compte Instagram @atelierminussi

Bonne écoute et à très bientôt pour le prochain épisode !

Jessica