Saison 1 Episode 9 Gabriel Gonzalès

Bonjour à tous et à toutes !

Je vous présente aujourd’hui pour ceux qui ne le connaissent pas encore un grand Maitre Tailleur, un des derniers à ce jour à Paris : Monsieur Gabriel Gonzalès.

https://soundcloud.com/jessica-de-hody-253917269/8-gabriel-gonzales

Aujourd’hui âgé de 80 ans Monsieur Gonzalès exerce toujours son métier dans les illustres ateliers Camps de Luca à Paris puisqu’il a vendu son affaire à Cifonelli il y a quelques années et qu’il ne semble pas près du tout à laisser tomber cette passion, ce métier qu’il aime et auquel il a voué sa vie.

Dans ce podcast, Mr Gonzalès nous raconte son parcours, comment il est arrivé à Paris à 23 ans dans les ateliers de Joseph Camps après trois années d’apprentissage chez un tailleur à Angoulême. Il nous raconte sa rencontre avec sa femme qui lui a appris à faire des devants de vestes parfaits chez Camps.
Dans cet illustre atelier il a été formé à la méthode Camps, la plus aboutie à ce jour dans le domaine des tailleurs pour homme. Il a ainsi pu développer sa technique pour finalement se mettre à son compte et réaliser tout au long de sa vie des vestes d’exception avec un niveau de détails très poussé comme on n’en trouve presque plus dans ce monde.

Monsieur Gonzalès dit avoir passé 10 ans le derrière sur un tabouret pour être le tailleur qu’il est aujourd’hui. Il entend par là que pour manier l’aiguille à son niveau de dextérité, il faut pratiquer énormément, et il est vrai que souvent dans les ateliers les ouvriers sont installés sur de simples tabourets en bois. C’était le cas en tous cas quand j’ai eu l’occasion d’y travailler ! 
(J’espère qu’aujourd’hui le dos des ouvriers est soutenu par des fauteuils dignes de ce nom car les positions que nous prenons sont très sollicitantes pour le dos et on a vite fait de se faire mal. J’ai moi-même un fauteuil de bureau assez basique mais plutôt confortable et je l’agrémente d’un petit marche-pieds qui me permets de surélever mes genoux sur lesquels je pose les vêtements. Ainsi j’ai moins besoin de me baisser pour être proche de mon travail quand je brode les boutonnières)

Il a appris la coupe à l’école Darroux (cette école parisienne existe toujours sous le nom de l’AICP) durant l’été 63.

Pour Mr Gabriel Gonzalès, son métier c’est sa vie. C’est sa mère qui l’a poussé à être tailleur et c’est sa fierté. Tout lui plait dans ce métier, d’abord le costume puis le rapport au client. Il dit avoir des clients de rêves : Mr Boucheron le bijoutier, le baron Bic, Mr Bolloré…

Pour faire un costume pour un client il fait 3 essayages pour le premier costume, après plus que 2 ou même 1 seul une fois que le modèle est au point.

Il explique qu’un costume Camps dans la rue se reconnait pour qui est tailleur, client tailleur ou passionné aux épaules et au col, et les crans d’équerre, qu’on appelle aussi les crans Camps (voir sur la photo de Mr Gonzalès). D’ailleurs j’aimerais savoir si on parle de la même chose quand on évoque le cran Camps, le cran tailleur ou le cran parisien ? J’ai l’impression que oui mais quelqu’un saurait-il me le dire ?

Gabriel Gonzalès change de costume et de cravate tous les jours, il a une trentaine de costumes et ses fils quinze costumes sur mesure chacun réalisés par leur père.

Il nous explique qu’il faut laisser reposer ses costumes pour en prendre soin, les faire nettoyer de temps en temps mais pas trop car ça les abîme un peu. Il parle de son costume laine et soie qu’il a depuis 26 ans et qui n’a pas bougé.

Il adore être bien habillé, et les week-ends il porte aussi des vestes et pantalons plus sports mais réalisés par lui-même sur-mesure. Ses chemises sont faites sur-mesure chez Courtot. Il porte tous les jours une cravate et une pochette qu’il plie « un peu n’importe comment comme une rose qui sort »
 

Il a commencé son activité en faisant 10 costumes par mois, puis il est arrivé jusqu’à 30 costumes par mois mais 10 costumes par mois serait un bon rythme d’après lui pour pouvoir se lancer à son compte.

Il nous parle de sa manière d’aborder les clients, comment il les laisse venir et parfois les influence un peu mais pas trop…

Vous trouverez ici un article écrit par Philippe Muller du blog meselegances.com sur son tailleur Gabriel Gonzalès, son tailleur préféré, auquel il a d’ailleurs rendu hommage dans un bonus lié à l’épisode de CravateClub qui lui était consacré, l’épisode 6.

Voici un extrait de l’article:

« Flash back. Il était une fois un magicien de la couture nommé Joseph Camps. Dans la France des Trente glorieuses, le magicien dirigeait une école de magie et ses élèves s’appelaient Francesco, Henri, Claude, Gabriel… Les élèves grandirent et ouvrirent à leur tour des ateliers sous les noms de Smalto, Urban, Rousseau et Gonzalez. »

Je vous invite aussi à aller lire cet article à propos de Claude Rousseau, un autre illustre tailleur issu de l’école Camps où ont été formés le tailleur Francesco Smalto et le tailleur Henri Urban :
http://www.milanesespecialselection.com/claude-rousseau-tailleur-francais/



///

Petite parenthèse sur la division du travail chez les Tailleurs pour homme :

L’apiéceur : Il/elle monte la veste sans le col et les manches
Le/la culottier/ière : il/elle monte le pantalon en entier 
La (rarement le) boutonniériste : elle (parfois il) brode les boutonnières et souvent fait les finitions : rabattements des doublures avec un petit point arrière à l’intérieur de la veste ainsi que la doublure des manches.

Puis généralement ce sera le Maitre Tailleur qui montera le col et les manches pour finir la veste.

///
 

J’espère que vous prendrez plaisir à découvrir l’univers de Gabriel Gonzalès, je vous souhaite une bonne écoute !

Si vous aimez cet épisode et/ou si vous aimez ce podcast, merci encore de continuer d’aller déposer des commentaires sur Apple Podcast et des étoiles pour m’aider à faire connaitre Cravate Club !
Envoyez-moi vos avis, vos suggestions, vos idées pour que je puisse faire de ce podcast un moment encore plus agréable pour vous ! Sachez que vous pouvez répondre directement à cette newsletter.
Je vous invite à parler du podcast autour de vous, si vous connaissez une ou plusieurs personnes qui pourraient être intéressé(e-s) par le sujet, surtout pensez-y, c’est ce qui m’aidera le plus à faire connaître Cravate Club !
Merci et à dans 15 jours !
 
Jessica

Voici le lien Souncloud de l’épisode 9 :
https://soundcloud.com/jessica-de-hody-253917269/8-gabriel-gonzales

Références de l’épisode 9 :

Drappier:

Holland et Sherry
Urban
Camps de Luca
Cifonelli

Chemises:

Courtot 

Montres:

Tissot 
Omega 

Ecole de coupe Darroux
AICP école de coupe à Paris 

Saison 1, Episode 7 José Citérin

Mis en avant

Bonjour à tous !

Dans l’épisode d’aujourd’hui j’ai discuté élégance masculine avec José Citérin, un agent immobilier de prestige au style très pointu et toujours bien adapté aux circonstances.

Voici le lien SoundCloud de l’épisode:

https://soundcloud.com/jessica-de-hody-253917269/7-jose-citerin

Je décrirais son style comme casual mais pas trop décontracté. José a toujours été inspiré par la mode et l’élégance à l’italienne à travers ses voyages à Milan, Rome, Naples… il trouve aux italiens une classe naturelle qui la tout de suite marqué dès ses premiers voyages en Italie pour le business où il a donc naturellement commencé à faire aussi son shopping.

José aime mixer et oser des styles dépareillés, s’habiller est une vraie passion pour lui, et ça se voit au premier coup d’oeil !

D’après moi vous pouvez suivre ses conseils les yeux fermés, c’est un homme de goût qui a un oeil très averti !

Petit bonus audio de dernière minute pour ceux qui voudraient savoir ce que José aurait aimé faire si il a avait travaillé dans l’univers de la mode masculine :

Bonus 2

Références de l’épisode

Chaussures:

Alden
Weston
Paraboot
Crocket and Jones 

Vêtements :

Asphalte
For Life
Balibaris 
Sandro
The Koopples
De Fursac
Uniqlo
Pink
Figaret
Hackett
Daniel Crémieux
Brooks Brothers
APC
Bellerose
Gant

Montres :
Timex
Le bracelet de sa montre que j’ai adoré:
http://www.josephbonnie.com/fr/produit/bracelet-montre-rallye-cuir-veau-kaki/


Magazines :

Monsieur
Optimum 
GQ
l’Officiel 
L’étiquette (nouveau magazine pour homme)

Son contact : Némésis immobilier Paris

http://nemesis-strategy.com

Si vous aimez cet épisode ou si vous aimez ce podcast, merci encore de continuer d’aller déposer des commentaires sur Apple Podcast et des étoiles pour m’aider à faire connaitre Cravate Club !

Envoyez-moi vos avis, vos suggestions, vos idées pour que je puisse faire de ce podcast un moment encore plus agréable pour vous!  

Je vous invite à parler du podcast autour de vous, si vous connaissez une ou plusieurs personnes qui pourraient être intéressé(e-s) par le sujet, surtout pensez-y, c’est ce qui m’aidera le plus à faire connaître Cravate Club !

Bonne écoute !

Merci et à dans 15 jours !

Jessica

Saison 1 Episode 6 : Philippe Muller

Bonjour à tous et à toutes !

Je suis ravie cette semaine car j’ai eu des retours de plusieurs femmes qui ne sont pas spécialement la cible de Cravate Club et qui m’ont cependant manifesté leur intérêt pour le podcast. Merci à elles, je suis enchantée que ces conversations sartoriales plaisent à ceux et celles qui les écoutent !

Aujourd’hui et pour ceux qui ne connaissent pas encore le blog meselegances.com, je vous présente Philippe Muller, 46 ans, qui exerce dans le secteur bancaire un métier sans rapport avec ses activités d’illustrateur hier, et de blogueur aujourd’hui.

Le lien Souncloud de l’épisode : https://soundcloud.com/jessica-de-hody-253917269/philippe-muller

Un petit mot de Philippe à propos de son secteur d’activité: « Ce secteur se caractérise, c’est bien connu, par sa fantaisie vestimentaire débridée, qu’on pourrait ainsi résumer: 50 nuances de gris. »

Voilà une petite présentation de Philippe par Philippe :

« Amateur de beaux vêtements (de beaux objets), client successif et exigeant de quelques tailleurs parisiens, notre invité du jour (chemises, cravates, gants, souliers, lunettes, il a fait réaliser sur mesures presque tout ce qui peut l’être) produit des chroniques « à un rythme de sénateur » dont le but est moins d’instruire que de divertir, et qu’il publie sur la toile avec la complicité hospitalière des deux cofondateurs du blog Mes élégances, également et surtout cofondateurs et dirigeants de Mes Chaussettes rouges.

Partisan d’un style discret, sinon effacé, Philippe nous donne, au gré d’une « conversation sartoriale » (comme diraient Julien Scavini et Hugo Jacomet) volontiers elliptique, quelques adresses… Bonnes et moins bonnes, à l’auditeur d’entendre entre les mots. Au passage, un hommage à cet immense artisan trop peu loué qu’est Gabriel Gonzalez, son tailleur depuis presque vingt ans !  »

Pour ceux qui arriveront tout à la fin du podcast, un bonus y est inséré !

Philippe Muller a commencé à s’intéresser au vêtement à la fin de ses études secondaires et il a mis le doigt dans la grande mesure avec John Baillie, un tailleur dont la boutique se situe place de l’Opéra à Paris. Il ne s’habillera alors plus qu’en grande mesure : des chemises (Marc Guyot) aux costumes chez le tailleur Gabriel Gonzalès qui est un des élèves de l’illustre tailleur CAMPS (proche de la retraite il exerce à ce jour dans les ateliers de Camps de Luca).

Son conseil si vous souhaitez vous faire faire un costume sur mesure par un tailleur : « Trouver un tailleur avec lequel vous partagez des goûts esthétiques  »

Pour Philippe l’intérêt d’une épaule bien placée sur une veste c’est qu’on ne la sent plus, ce qui amène un confort incomparable !

Philippe vous explique comment entretenir des mocassins en veau velours puis vos souliers en cuir et vous parle de la technique du glaçage.

Pour lui « le bon goût c’est la qualité aussi de savoir ce qui est adapté aux circonstances »

Ce qui rapproche les personnes qui s’intéressent aux détails et à la subtilité dans le style masculin c’est que la personne qui ne sait pas ne va pas voir la différence…

Trouver son style, se connaitre soi-même… ça peut mettre quelques années avant de trouver vraiment quel est son propre goût et ce qui nous va. Prenez votre temps et sachez apprécier aussi le chemin !

Références et adresses citées dans l’épisode :

Mes chaussettes rouges (je viens de m’offrir une jolie paire de chaussettes en cashmere bleu marine avec un liséré doré, mais vous y trouverez toutes les plus belles chaussettes pour homme sans risque de vous tromper sur la qualité !)

PAP napolitain :
Kiton
Attolini
Boggi

Lagonda 

Hacket
Savvy Row (British second hand)
Le vestiaire du Renard (seconde main d’excellence à Paris)

John Baillie
Marc Guyot 
Pape 

Chemises:

Hilditch & Key Ltdhttps://www.hilditchandkey.co.uk/ pour chemises à londres
Cordings
Charvet
Courtot
Souliers:

Philippe a un goût tout particulier pour les tassel lofers (mocassins) en veau velours mais voici ses chausseurs préférés :

Aubercy
Weston
Loding
Edward Green
John Lobb

Accessoires :

Robert Kerr
Sulka
Marinella, cravates sur mesure à Naples
Old england

Je vous souhaite une bonne écoute de cette conversation avec Philippe.

Envoyez-moi vos avis, vos suggestions, vos idées pour que je puisse faire de ce podcast un moment encore plus agréable pour vous!

Je vous invite à parler du podcast autour de vous, si vous connaissez une ou plusieurs personnes qui pourraient être intéressé(s) par le sujet, surtout pensez-y, c’est ce qui m’aidera le plus à faire connaître Cravate Club !

Bonne écoute et à dans 15 jours !

Jessica

Quelques-unes des illustrations de Philippe :