Saison 1 Episode 9 Gabriel Gonzalès

Bonjour à tous et à toutes !

Je vous présente aujourd’hui pour ceux qui ne le connaissent pas encore un grand Maitre Tailleur, un des derniers à ce jour à Paris : Monsieur Gabriel Gonzalès.

https://soundcloud.com/jessica-de-hody-253917269/8-gabriel-gonzales

Aujourd’hui âgé de 80 ans Monsieur Gonzalès exerce toujours son métier dans les illustres ateliers Camps de Luca à Paris puisqu’il a vendu son affaire à Cifonelli il y a quelques années et qu’il ne semble pas près du tout à laisser tomber cette passion, ce métier qu’il aime et auquel il a voué sa vie.

Dans ce podcast, Mr Gonzalès nous raconte son parcours, comment il est arrivé à Paris à 23 ans dans les ateliers de Joseph Camps après trois années d’apprentissage chez un tailleur à Angoulême. Il nous raconte sa rencontre avec sa femme qui lui a appris à faire des devants de vestes parfaits chez Camps.
Dans cet illustre atelier il a été formé à la méthode Camps, la plus aboutie à ce jour dans le domaine des tailleurs pour homme. Il a ainsi pu développer sa technique pour finalement se mettre à son compte et réaliser tout au long de sa vie des vestes d’exception avec un niveau de détails très poussé comme on n’en trouve presque plus dans ce monde.

Monsieur Gonzalès dit avoir passé 10 ans le derrière sur un tabouret pour être le tailleur qu’il est aujourd’hui. Il entend par là que pour manier l’aiguille à son niveau de dextérité, il faut pratiquer énormément, et il est vrai que souvent dans les ateliers les ouvriers sont installés sur de simples tabourets en bois. C’était le cas en tous cas quand j’ai eu l’occasion d’y travailler ! 
(J’espère qu’aujourd’hui le dos des ouvriers est soutenu par des fauteuils dignes de ce nom car les positions que nous prenons sont très sollicitantes pour le dos et on a vite fait de se faire mal. J’ai moi-même un fauteuil de bureau assez basique mais plutôt confortable et je l’agrémente d’un petit marche-pieds qui me permets de surélever mes genoux sur lesquels je pose les vêtements. Ainsi j’ai moins besoin de me baisser pour être proche de mon travail quand je brode les boutonnières)

Il a appris la coupe à l’école Darroux (cette école parisienne existe toujours sous le nom de l’AICP) durant l’été 63.

Pour Mr Gabriel Gonzalès, son métier c’est sa vie. C’est sa mère qui l’a poussé à être tailleur et c’est sa fierté. Tout lui plait dans ce métier, d’abord le costume puis le rapport au client. Il dit avoir des clients de rêves : Mr Boucheron le bijoutier, le baron Bic, Mr Bolloré…

Pour faire un costume pour un client il fait 3 essayages pour le premier costume, après plus que 2 ou même 1 seul une fois que le modèle est au point.

Il explique qu’un costume Camps dans la rue se reconnait pour qui est tailleur, client tailleur ou passionné aux épaules et au col, et les crans d’équerre, qu’on appelle aussi les crans Camps (voir sur la photo de Mr Gonzalès). D’ailleurs j’aimerais savoir si on parle de la même chose quand on évoque le cran Camps, le cran tailleur ou le cran parisien ? J’ai l’impression que oui mais quelqu’un saurait-il me le dire ?

Gabriel Gonzalès change de costume et de cravate tous les jours, il a une trentaine de costumes et ses fils quinze costumes sur mesure chacun réalisés par leur père.

Il nous explique qu’il faut laisser reposer ses costumes pour en prendre soin, les faire nettoyer de temps en temps mais pas trop car ça les abîme un peu. Il parle de son costume laine et soie qu’il a depuis 26 ans et qui n’a pas bougé.

Il adore être bien habillé, et les week-ends il porte aussi des vestes et pantalons plus sports mais réalisés par lui-même sur-mesure. Ses chemises sont faites sur-mesure chez Courtot. Il porte tous les jours une cravate et une pochette qu’il plie « un peu n’importe comment comme une rose qui sort »
 

Il a commencé son activité en faisant 10 costumes par mois, puis il est arrivé jusqu’à 30 costumes par mois mais 10 costumes par mois serait un bon rythme d’après lui pour pouvoir se lancer à son compte.

Il nous parle de sa manière d’aborder les clients, comment il les laisse venir et parfois les influence un peu mais pas trop…

Vous trouverez ici un article écrit par Philippe Muller du blog meselegances.com sur son tailleur Gabriel Gonzalès, son tailleur préféré, auquel il a d’ailleurs rendu hommage dans un bonus lié à l’épisode de CravateClub qui lui était consacré, l’épisode 6.

Voici un extrait de l’article:

« Flash back. Il était une fois un magicien de la couture nommé Joseph Camps. Dans la France des Trente glorieuses, le magicien dirigeait une école de magie et ses élèves s’appelaient Francesco, Henri, Claude, Gabriel… Les élèves grandirent et ouvrirent à leur tour des ateliers sous les noms de Smalto, Urban, Rousseau et Gonzalez. »

Je vous invite aussi à aller lire cet article à propos de Claude Rousseau, un autre illustre tailleur issu de l’école Camps où ont été formés le tailleur Francesco Smalto et le tailleur Henri Urban :
http://www.milanesespecialselection.com/claude-rousseau-tailleur-francais/



///

Petite parenthèse sur la division du travail chez les Tailleurs pour homme :

L’apiéceur : Il/elle monte la veste sans le col et les manches
Le/la culottier/ière : il/elle monte le pantalon en entier 
La (rarement le) boutonniériste : elle (parfois il) brode les boutonnières et souvent fait les finitions : rabattements des doublures avec un petit point arrière à l’intérieur de la veste ainsi que la doublure des manches.

Puis généralement ce sera le Maitre Tailleur qui montera le col et les manches pour finir la veste.

///
 

J’espère que vous prendrez plaisir à découvrir l’univers de Gabriel Gonzalès, je vous souhaite une bonne écoute !

Si vous aimez cet épisode et/ou si vous aimez ce podcast, merci encore de continuer d’aller déposer des commentaires sur Apple Podcast et des étoiles pour m’aider à faire connaitre Cravate Club !
Envoyez-moi vos avis, vos suggestions, vos idées pour que je puisse faire de ce podcast un moment encore plus agréable pour vous ! Sachez que vous pouvez répondre directement à cette newsletter.
Je vous invite à parler du podcast autour de vous, si vous connaissez une ou plusieurs personnes qui pourraient être intéressé(e-s) par le sujet, surtout pensez-y, c’est ce qui m’aidera le plus à faire connaître Cravate Club !
Merci et à dans 15 jours !
 
Jessica

Voici le lien Souncloud de l’épisode 9 :
https://soundcloud.com/jessica-de-hody-253917269/8-gabriel-gonzales

Références de l’épisode 9 :

Drappier:

Holland et Sherry
Urban
Camps de Luca
Cifonelli

Chemises:

Courtot 

Montres:

Tissot 
Omega 

Ecole de coupe Darroux
AICP école de coupe à Paris